Vous le suivez peut-être déjà sur les réseaux sociaux, si ce n’est pas le cas il faut corriger rapidement cette erreur. Entretien avec Aliocha Boi, photographe freelance parisien qui partage avec succès ses photographies de rue et d’architecture, pour en savoir plus sur sa vision de ce métier qui évolue.

Nikon Architecture Rue Aliocha Boi

Comment en es-tu arrivé à la photographie ?

Je suis arrivé à la photographie par hasard. En fait, je suis parti en 2013 faire un road trip aux États-Unis pendant un mois et je n’ai plus jamais quitté mon appareil photo depuis.

Nikon Architecture Rue Aliocha Boi

Comment t’es-tu formé  techniquement et artistiquement ?

Je me suis formé aussi bien artistiquement que techniquement en autodidacte mais également au fil de rencontres. On s’inspire souvent du travail de d’autres photographes plus expérimentés quand on débute puis on trouve sa voie au fur et à mesure, c’est ce qui m’est arrivé.

T’attendais-tu à un tel succès sur Instagram ? As-tu une anecdote à nous faire partager sur ton parcours ? 

Quand je me suis inscrit sur Instagram, je photographiais encore uniquement pour le plaisir et pour faire partager mes images à mon cercle d’amis et de connaissances. Je ne pouvais pas prévoir un tel retour sur ce réseau. Après avoir été suggéré par Instagram à deux reprises, le nombre d’abonnés a grimpé. J’ai pris conscience qu’il fallait que je réfléchisse plus à mon travail et à ce que je postais sur mon feed.

Nikon Architecture Rue Aliocha Boi

Qu’est-ce qui te plaît le plus entre la photographie de rue et l’architecture ?

Personnellement, je prends plus de plaisir à faire de la photographie de rue mais c’est un domaine assez nouveau pour moi. J’apprends tous les jours en explorant la ville et son rythme. Mon travail actuel est plus en lien avec l’architecture : jouer avec les perspectives, les lumières, les lignes est quelque chose qui me plaît beaucoup. Je ne m’impose pas de barrières, beaucoup de domaines m’intéressent en photographie.

Nikon Architecture Rue Aliocha Boi

Qu’est-ce qui t’inspire le plus dans ton travail ? Quels photographes t’ont influencé ?

Des photographes comme Martin Parr, Lucien Clergue, Henri Cartier-Bresson m’ont et m’inspirent toujours. Sur Instagram, je suis inspiré tous les jours car ce réseau regorge de talents cachés. Pour en citer quelques-uns : @trashHand, @lastsuspect, @takubeats, @vincentchapters, @ecolephoto

Nikon Architecture Rue Aliocha Boi

Y’a-t-il un lieu qui t’a particulièrement marqué ?

Le quartier de La Defense à Paris est un lieu qui m’a particulièrement marqué. J’y découvre de nouveaux endroits à chaque fois que j’y retourne. C’est vraiment un autre univers… Ces grands espaces, ces tours gigantesques mais aussi ce lieu de vie assez atypique. Le tout est vraiment impressionnant et est une grande source d’inspiration pour le type de photos que je fais.

Nikon Architecture Rue Aliocha Boi

Quels sont tes futurs projets ?

J’ai comme projet au début de l’été de faire pendant un mois des photos tous les jours, en essayant de rentrer chez moi avec toujours au moins une photo exploitable. Je n’ai pas pu suffisamment me concentrer sur mon art ces dernières années en combinant études et travail. C’est un nouveau défi qui s’offre à moi. Et puis, en général, j’ai comme projet de beaucoup voyager ces prochaines années.

Techniquement parlant, quel matériel utilises-tu ?

J’utilise un Nikon D750 avec un 24-70mm assez polyvalent et parfois un 50mm pour les portraits.

Nikon Architecture Rue Aliocha Boi

Pour suivre Nikon France sur Instagram, rendez-vous sur ce lien.

Aliocha Boi

Photographe freelance parisien qui partage l'architecture urbaine qu'il capture avec son Nikon.

Commentaires