Les pilotes de F1 n’étaient pas les seuls à faire des tests sur le terrain lors de la seconde partie des Essais de F1 à Barcelone cette année. Le Nikon D5, qui venait d’être lancé, était aussi de la partie et équipait le photographe de formule 1, Mark Sutton, pour des essais. Nous l’avons suivi pour savoir ce qu’il pensait des performances du D5 et de ses optimisations. Voici son compte-rendu.

Parlons de l’autofocus. Qu’avez-vous pensé du tout nouveau système AF du D5 lors de la seconde partie des Essais de F1 à Barcelone ? Qu’avez-vous à dire sur ses capacités d’acquisition et sur sa précision ?

Ce nouvel AF est stupéfiant ! Lors des deux tests, deux batailles se sont livrées. J’ai pu saisir l’action et la tension lorsque la Ferrari et la Mercedes se dépassaient. Dès l’instant où j’ai placé mon point AF sur le sujet, le nouveau système AF a suivi ce dernier très précisément. Il a continué de suivre les F1 dans les virages à basse et haute vitesse.

Il n’est pas de meilleur endroit que les circuits de F1 pour tester la vitesse. La cadence optimisée offerte par le Nikon D5 était-elle à la hauteur des dernières F1 de 2016 ? Le suivi était-il toujours précis à 12 vues par seconde ?  

Incontestablement. Avec la cadence optimisée, j’avais davantage la certitude de ne rater aucun moment et à 12 VPS, chaque instant, ainsi que les pilotes et les voitures, ont été restitués avec netteté.

Ces deux clichés montrent les pilotes Toro Rosso qui sortent de leur F1 en sautant sans la toucher lors d’un exercice d’évacuation d’urgence. J’étais très content du résultat.

Les gens ont du mal à imaginer que la qualité d’image s’améliore à chaque nouvelle génération d’appareils. Le capteur de 20 millions de pixels du Nikon D5 fait-il réellement la différence ?   

Un capteur optimisé signifie des images de plus haute qualité ; j’ai donc plus de souplesse si je photographie un peu plus large qu’avant, car je peux toujours recadrer légèrement et bénéficier toutefois d’une qualité impressionnante.

Là, j’ai photographié Lewis Hamilton en train de bloquer ses freins après une longue journée d’entraînement et à la fin d’une ligne droite où il est nécessaire que le répartiteur de freinage soit parfaitement réglé.

La sensibilité du Nikon D5 a été poussée jusqu’à 3 millions d’ISO. Dans quelle mesure les améliorations de la sensibilité sont-elles importantes pour les photographes de F1 à l’heure actuelle ?

Pouvoir photographier à une sensibilité plus élevée est une excellente nouvelle pour les photographes de formule 1. En effet, nous devons prendre des photos dans des garages sombres où il est nécessaire d’utiliser des valeurs ISO élevées ; c’est donc génial d’avoir la possibilité de monter en sensibilité.

Là, j’ai photographié des pilotes dans un garage où il fait généralement très sombre. L’Indonésien Ryo Haryanto se tenait au fond alors qu’il mettait son casque pour les Essais de F1.
J’ai pris cette photo avec le NIKKOR 500 mm à l’aide de la fonction de sensibilité automatique ; l’appareil photo était en mode A, avec une ouverture de F5.6. La vitesse d’obturation était rapide et la profonde de champ était idéale.

Vous avez travaillé avec de nombreux appareils photo Nikon au fil des ans. Que pensez-vous de l’amélioration de la manipulation et du fonctionnement du Nikon D5 ? Aimez-vous le nouvel écran tactile ?

L’écran tactile est une nouvelle fonction géniale ! Il suffit d’appuyer une fois pour agrandir l’image à 100%, ce qui est exactement ce que les professionnels recherchent. Et puis, pouvoir passer d’une image à l’autre en faisant défiler l’affichage est vraiment agréable ; c’est une fonction pratique et une première sur un reflex numérique. En fait, cette caractéristique facilite et accélère mon travail lorsque je sélectionne directement les images depuis mon appareil.

L’écran tactile convient particulièrement lorsque le sujet occupe une petite partie du cadre ; il suffit d’appuyer rapidement sur l’écran pour agrandir l’image à 100%. Déplacez ensuite l’image vers le sujet, puis marquez-la pour pouvoir la télécharger rapidement plus tard ou envoyez-la directement via le nouveau système de communication sans fil WT-6.

Mark Sutton

Photographe britannique F1 de Sutton Images.

Commentaires