A 26 ans, Felix Barjou fait partie de cette nouvelle génération qui a grandi à l’ère de la photographie numérique et est aussi doué derrière un viseur que sur une tablette graphique. Il met son talent au service d’une des disciplines les plus exigeantes : le portrait. Rencontre avec un photographe qui comptera.

Pourriez-vous vous présenter ?

J’ai 26 ans et je suis photographe depuis 7 ans, j’ai commencé la photo avec un Nikon D80 tout à fait par hasard et surtout par curiosité et je suis tout de suite devenu accro, accro à la lumière, la retouche d’image et la préparation d’un shooting. J’ai appris par moi même comment gérer un appareil, des flashs et la retouche et je travaille maintenant essentiellement avec des artistes, des chanteurs, dj ou comédiens mais aussi du particulier pour de simples portraits et même de temps en temps du mariage.

Pourquoi privilégiez-vous le portrait ? 

Ce qui me plait le plus dans le portrait c’est l’univers que l’on peut créer autour de ça, pouvoir jouer avec les lumières pour créer une ambiance, un style, un thème mais c’est avant tout le contact humain qui reste ce qu’il y a de plus magique !

Quel est le secret pour faire un portrait réussi ? 

Il n’y a pas vraiment de secret pour un portrait réussi, la meilleure façon selon moi d’avoir un beau portrait repose sur la communication avec le modèle car si la personne est en confiance, elle donnera tout et cela se ressentira sur les photos, après le deuxième point important pour moi c’est la lumière, je suis un mordu de flashs, j’adore pouvoir créer une ambiance spécifique avec des flashs.

Vous préférez donc le flash à la lumière continue ? 

Je travaille essentiellement avec des flashs, même en utilisant la lumière naturelle en source principale, j’utilise toujours un flash pour pouvoir retravailler celle-ci.

Que recherchez-vous dans la photographie ?

Je recherche avant tout de pouvoir apporter à mes clients une image d’eux-même qui les représentent parfaitement et qui correspondent à leurs attentes.

Quelle est votre méthode de mise en scène ?

Je mets en scène mes modèles avec une idée de base générale, un thème. Si par exemple je décide de partir sur un thème hivernal, nous travaillons autour de cette idée, nous réfléchissons au stylisme, au lieu ou au fond si cela doit être une incrustation, de mon coté je pense au schéma d’éclairage et à la façon d’aborder mes retouches finales. Il faut avant tout se dire que tout est possible !

La retouche est-elle impérative dans la photographie aujourd’hui ?

Oui pour moi la retouche est impérative aujourd’hui mais c’est un grand débat entre photographes, je fais partie de la génération retouche et adore pouvoir modifier des images comme bon me semble. J’aime créer avant tout. Pour moi la photo ne s’arrête plus à une photo sortie du boitier maintenant.

Ce qui me plait dans le fait de pouvoir modifier mes images est de ne pas avoir vraiment de limite, on se pose plus la question si cela est possible ou réel, on peut mélanger plusieurs photos pour en créer une seule par exemple, tout est possible.

Quel matériel utilisez-vous ? 

Je travaille avec un Nikon D800 depuis plusieurs années maintenant et j’adore cet appareil pour sa résolution qui pour moi est relativement utile pour créer des photomontages de qualité mais aussi pour sa prise en main, accompagné d’un grip c’est la taille parfaite ! J’attends de voir ce que Nikon nous réserve pour son prochain modèle avant de changer mon bon D800 !

Pour mes objectifs, je travaille avec un 50mm f1.8, un 24-70 f2.8 et un 70-200mm f2.8. La plupart de mes flashs sont sur batterie tout simplement pour pouvoir les transporter partout sans contraintes, si je veux shooter en extérieur je peux garder une puissance supérieure à un flash Cobra ! j’utilise aussi beaucoup les kits de gélatine pour créer des ambiances de couleurs !

Quel conseil donneriez-vous aux débutants ? 

Pour tous les débutants, le premier conseil que je donne en général est de ne jamais arrêter de shooter ! La photo est pour moi, pour nous, avant tout une passion et la meilleure façon de progresser c’est de travailler constamment. Sortez de chez vous, allez voir le monde, parlez aux gens, développez votre créativité !

J’ai pas mal de photographes que j’admire comme par exemple Davehill pour ses mise en scènes époustouflantes, Joel Grimes pour sa gestion des lumières, Joey L et bien d’autres .. J’adore regarder le travail de différents photographes, cela me pousse à essayer des nouvelles techniques pour me surpasser.

Quels sont vos projets à venir ?

Je souhaite partir à l’étranger pour donner des cours de retouche et de prise de vue mais aussi rencontrer d’autres cultures car je suis quelqu’un qui vit au jour le jour, j’adore savourer chaque journée sans trop penser à celles qui arrivent après !

Felix Barjou

A 26 ans, Felix Barjou fait partie de cette nouvelle génération qui a grandi à l’ère de la photographie numérique et est aussi doué derrière un viseur que sur une tablette graphique.

Commentaires