Entretien avec Vincent Muller, Directeur de la Photographie, membre de l’AFC et nouveau venu dans le Jury du Nikon Film Festival 2014.

Depuis 20 ans, Vincent Muller a tourné une trentaine de films comme assistant opérateur : Les Rivières Pourpres, Himalaya ou l’Enfance d’un Chef, Le Divorce… Passionné des caméras et de leur technologie, il a participé au tournage de Vidocq (2000), film qui consacrait l’avènement de la Vidéo Haute Définition au cinéma.

Aujourd’hui directeur de la photographie, membre de l’AFC, enthousiaste pour les nouveaux formats de prise de vue, il alterne les films de cinéma (Astérix aux Jeux Olympiques, Coursier, Hénaut Président) et les séries pour la télévision (Braquo, Platane).

A la recherche d’une image toujours nouvelle, il travaille pour la Nouvelle Trilogie (Canal Plus – La Parisienne d’Images), en aidant les jeunes réalisateurs dans leurs premiers pas : Turbulences, Madame Hollywood, Hard.

Témoin du passage de l’argentique au numérique, il partage en outre son expérience à Bruxelles, avec les étudiants de la section Image de l’INSAS, école de cinéma dont il est diplômé.

Commentaires