Écologue, Interprète de l’environnement, Illustrateur et Photographe naturaliste auteur de nombreux ouvrages, Philippe Martin enseigne l’écologie scientifique depuis 40 ans. Photographiant le monde du très petit, il parvient à des résultats hyper réalistes grâce à une technique qu’il a mis au point et qu’il nous explique ici.

Comment avez-vous développé la technique hyperfocale ?

Depuis 5 ans, j’expérimente la technique du focus stacking (hyperfocus) en adaptant sa pratique à de très petits sujets. En outrepassant l’usage habituel des logiciels d’empilement de clichés c’est-à-dire en changeant la mise au point à chaque prise au lieu d’utiliser un rail en laissant le bloc optique fixe, je provoque d’énormes distorsions des images composites obtenues qu’il faut ensuite corriger durant de longues heures au moyen du dessin et de la peinture numériques.

C’est cette maîtrise de quatre techniques indispensables et complémentaires (Écologie  générale, Photographie, Focus stacking et Illustration naturaliste) que j’appelle « Hyper focus ». Elle est à l’origine du succès rapide et international de l’ouvrage « Hyper nature » (2011), premier du genre au monde, bientôt suivi d’ « Hyper nature Tropical » (octobre 2013).

À la suite de ces simples portraits macro composés de 2000 clichés, nets de 5cm à l’infini sans déformation (55 ou 60mm macro) j’adapte le procédé aux milieux naturels  puis aux sujets sous-marins et subaquatiques, en attendant de futures découvertes et expérimentations en la matière.

Vous avez utilisé le Nikon D800 à Madagascar, quelles sont vos impressions sur cet appareil ?

Adepte du matériel Nikon depuis 43 ans (13 boîtiers argentiques trônent en bonne place dans mon bureau) j’ai pu tester le Nikon D800 lors de ma dernière expédition tropicale en janvier 2013. Au-delà de sa compacité et de son emploi très pratique, celui-ci s’est montré particulièrement adapté à l’usage singulier de l’ « Hyper focus », tant par sa haute définition en jpeg. fin avec les Nikon Micro-NIKKOR 55mm f/2.8 AI-S et AF-S VR Micro-Nikkor 105mm f/2.8G IF-ED, qu’avec le micro-NIKKOR 40mm DX pour les petits sujets (100 000 clichés rapportés en 28 jours pour créer 200 images composites). Mon fidèle D700 ne pouvait plus assumer seul ces fonctions et améliorations.

philippe_03

Quels sont vos projets ?

Depuis 2 ans, les louanges des grands médias TV-Presse nationaux, « Des racines & des Ailes », « Science & Vie », « Sciences Et Avenir », « Image & Nature », prix de l’image numérique au festival international de Montier-en-Der…, les commandes dérivées du concept « Hyper nature » qui ravissent mon éditeur spécialiste de la nature Biotope, m’occupent à 150%, et l’avenir s’annonce particulièrement radieux :

  • Édition d’ « Hyper nature Tropical » cet automne.
  • Exposition sur les Grilles du Sénat en octobre 2014 – février 2015.
  • Conférences et formation de jeunes photographes sur le sujet.
  • 3ème édition augmentée d’ « Hyper nature » (Europe)

philippe_04

philippe_05

philippe_06

philippe_07

philippe_08

Commentaires